Pour vous servir

Comment financer son séjour linguistique ? 2/2

Comment-financer-son-sejour-2-2

Après avoir vu les solutions institutionnelles de financement, nous allons aborder les autres possibilités pour rendre un séjour à l’étranger abordable et comment le financer. Ici aussi, de nombreuses aides existent. Entre job, formation, aide de la famille ou association, vous trouverait sans doute une solution qui répondra à votre situation.

Comités d’entreprises 

Les comités d’entreprise sont des institutions représentatives du personnel obligatoire dans toute entreprise de plus de 50 salariés. Leurs missions s’appliquent dans le domaine de la gestion de l’entreprise et dans la représentation des salariés mais dans la mise en place d’œuvres sociales et culturelles. Souvent, les CE ont des budgets à disposition des salariés pour les aider pour leurs vacances ou encore les activités de loisirs de leurs enfants. Cela peut se matérialiser par une prise en charge d’une part d’un séjour (colonie de vacances, séjours linguistiques, activités sportives…). Cela peut aussi être une négociation de prix pour leurs salariés. La part de la prise en charge varie en fonction des CE et des produits. Il faut donc que les parents se renseignent sur cette aide, cela peut-être un sacré coup de pouce pour financer son séjour !

CAF

La CAF est un organisme qui s’occupe d’aider les familles en difficulté financières en versant des aides appelées prestations sociales. Ces aides peuvent prendre différentes formes : aides pour l’arrivée d’un enfant dans une famille, l’allocation de rentrée scolaire, les aides personnalisées au logement (APL)… Certaines concernent les vacances comme les chèques vacances ou les bons vacances. L’attribution varie en fonction des départements, donc n’hésitez pas à consulter le site de votre CAF.

Jobs et petits boulots

Une des solutions pour partir à l’étranger est de mêler travail et voyage. Cela peut être avoir un petit job ou un stage, ce qui permet d’acquérir de l’expérience et de financer son voyage. Il est en effet possible de démarcher avant le jour J afin de sécuriser son départ ou bien de chercher sur place. La 2ème solution est souvent la plus simple puisqu’il est possible de rencontrer directement les recruteurs, discuter avec eux et prouver sa motivation. Le secteur le plus porteur pour obtenir un petit job est généralement celui de l’hôtellerie et de la restauration : plongeur, commis, serveur, agent d’entretien, animateur en club de vacances… Vient aussi celui de l’agriculture en Australie et en Nouvelle-Zélande par exemple.

Si votre maîtrise de la langue est suffisante, vous pouvez également essayer de déposer votre CV dans des boutiques de prêt-à-porter, les agences d’intérim en street marketing, les cours de français aux particuliers, etc.

Fille ou garçon au pair

Généralement préféré par les filles que par les garçons, l’emploi « au pair » est une aventure qui permet de vivre une immersion totale au sein d’une famille. Vocabulaire, accent, habitudes et régime alimentaire, vous vivrez comme un local ! Cela permet de limiter les coûts et d’être vraiment intégré dans une famille.

Animer ou accompagner des colonies à l’étranger

Si vous aimez les enfants et que vous vous sentez prêt à encadrer des jeunes, n’hésitez pas à postuler ! Vous découvrirez de beaux paysages et l’ambiance entre moniteurs est souvent très sympa. En revanche, vos échanges avec la population locale risquent d’être limités.

Un cadeau commun

Au lieu de demander une nouvelle console de jeux ou un énième manteau, pourquoi ne pas proposer à vos proches de vous offrir un séjour linguistique ou du moins de vous aider à le financer ? Vos parents seront sans doute ravis de vous aider. Vous pouvez leur suggérer cette idée ou mettre en place une cagnotte en ligne pour votre anniversaire par exemple. Pourquoi ne pas leur proposer d’acheter une box cadeau vous permettant de choisir le séjour linguistique de votre choix ! A vous de trouver la bonne occasion.

La Formation professionnelle

Si vous êtes adultes, n’oubliez pas la formation professionnelle ! Que ce soit grâce à vos heures de formation ou aux aides et formations proposées par Pole emploi, de nombreux organismes proposent également des solutions pour se former, notamment en langues.

D’autres solutions moins connues existent aussi : des aides attribuées par les établissements scolaires, les associations (ex : Rotary), les comités de jumelages des villes…

Plus d’excuses, faites vos bagages et partez découvrir et apprendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.